Au quotidien


Retrouvez sur cette page le fil d’actualité de notre ferme, vous pouvez aussi nous suivre sur notre page Facebook en cliquant sur la bannière.


2018 - Notre installation2019 - Première année de production

les années précédentes sont dans les boîtes à archives


Mi mai

Nous vous proposons une nouvelle gamme de produits transformés : rillettes d’agneau, rillettes d’agneau au piment d’Espelette, terrine d’agneau et colombo de brebis.

Nous sommes en train d’élaborer d’autres recettes, en attendant, retrouver tous nos produits sur la boutique en ligne !


Nous avons commencé les foins et l’enrubanné. Période cruciale de l’année puisque c’est la nourriture pour nos brebis et agneaux pour cet hiver et parfois même à partir de l’été en cas de sécheresse et donc manque d’herbe.

Cette année nous avons fait appelle à une entreprise qui nous presse et enrubanne directement le fourrage.


C’est le moment de tondre les brebis, ambiance…

Mai

Nous faisons du pâturage tournant, c’est à dire que nous faisons tourner les lots de brebis sur des parcelles (ou paddocks) ce qui nous permet de gérer au mieux l’herbe qui se fait vraiment rare par ces temps de sécheresse que nous subissons depuis notre installation.

Ce type de pâturage nous demande de changer régulièrement les clôtures, et pour ça, nous utilisons le quad et un système de piquets à trois fils.

Avril

quelques photos pour illustrer notre mois d’avril 


Mi Avril

Nous sommes fiers de notre 3ème place au classement dans le label qualité Animal&Cité® – lien direct au site Internet : Animal et Cité 

Nous sommes sur la même ligne que notre partenaire l’ESAT des Ormeaux qui se charge des clôtures et le suivi de nos brebis pendant la saison d’éco-pâturage.

Vous trouverez plus d’informations sur notre page dédiée : http://relaiscotron.fr/eco-paturage/ 


Fin Mars – début Avril

Les agnelages sont déjà très avancés. Les premières brebis qui étaient en bâtiment sont déjà dehors avec leurs petits et celles qui étaient sur les paddocks d’agnelages sont également à l’herbe.

Beaucoup de naissances multiples cette année, nous sommes ravis !


Début Mars

Nous avons tondu les brebis qui sont à l’abri. Pourquoi les tondre à cette période ? Comme les brebis restent dehors toute l’année, nous tondons mi mai, par contre, celles-ci sont à l’intérieur pour les agnelages. Alors nous les tondons pour leur confort, d’autant plus que les températures de cet hiver sont clémentes, mais ça nous permet également de gagner de la place à l’auge.

La toison occupe environ deux centimètres de chaque côté de la brebis, une fois enlever, nous gagnons donc une place non négligeable dans le bâtiment. La laine aura largement le temps de repousser avant la mise à l’herbe courant avril/mai.

Aussi, la laine est de meilleure qualité avant l’agnelage, nous pouvons donc mieux la valoriser.

Février

Ce mois ci nous avons échographié les brebis. L’échographie nous permet de trier les vides des pleines mais aussi les naissances simples des naissances multiples. Celles échographiées avec deux agneaux ou plus sont amenées dans le tunnel de Pellevoisin pour une ration de mélange orge/pois  récoltée sur la ferme, plus adaptée, et les échographiées avec un seul agneau reste dehors à l’enrubanné et au foin à Châtillon Sur Indre.

Fin janvier

On plante des arbres !

Nous avons de la chance d’avoir un parcellaire très groupé, cependant il nous manque des arbres, même si nous pouvons mettre les brebis à l’abri dans la forêt et près du ruisseau…

Nous allons chercher des pousses dans la forêt, pour l’instant érable champêtre, noyer, tilleul, prunier ont été planté, pas loin d’un trentaine, mais nous ne nous arrêtons pas !

Sinon, on profite toujours de la pousse de l’herbe exceptionnel à cette saison de l’année pour nos brebis rustiques qui pâturent encore.


Janvier

Le mois de janvier classé sous le signe de finalisation des clôtures, nous avons rehausser le grillage à moutons d’un barbelé pour éviter les intrusions.

Sinon, tout le monde se porte bien, les brebis Thônes et Marthod et les Balck Face profitent encore de l’herbe et des couverts végétaux notamment chez nos voisins à Pellevoisin. Dans la bergerie quelques agnelles et quelques brebis qui avaient du mal à rester en état dehors. A Cotron, les brebis pleines sont affourragées en foin et enrubanné, comme la centaine d’agnelles qui seront nos futures mères.

En image…